PPE

 

On évite soigneusement le mot plan pour enlever tout aspect contraignant. On remplace le plan par la programmation. C'est couru d'avance qu'on ne fera pas un pas de plus dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous sommes aussi cupides que les américains. Nos camions marquent la route eux qui refusent toute taxation. Il faudra bien qu'ils arrêtent de rouler quand il n'y aura plus rien a transporter.

 

  1. Cette opinion sur la PPE ne sera sûrement pas lue en haut lieu. On s'efforce de le faire paraître avant la décision du président sans lui cacher qu'elle est vraiment mal placée, juste avant la cop  24 qui commence a Varsovie en Pologne le 02/12. La France ne devrait pas se dissocier de l'Europe. Sa décision devrait être en résultante de ce que décide les autres. Elle ne devrait pas presenter ses ressources dans le domaine nucléaire comme un oukase a prendre ou a laisser. Au contraire le nucleaire comme toutes les autres ressources énergétiques devrait être une ressource complementaire à tous nos voisins de l'EU. Les ressources énergétiques en general devraient être des ressources coopératives et non pas concurrentielles.

  2.  Ce qui tue c'est le prix et le calcul economique qui se branche dessus. La France est un cas unique avec son pris du Kw/h administré en vue de maintenir une impression d'egalité entre tous les abonnés. Notre prix ne convient à personne en Europe. Notre prix est à la base d'un calcul de rationalisation des choix budgétaires qui a deja montre deux fois sa defaillance.

  3. regardez l'EPR: il est passé de 8 à 19 milliards c'est une honte dont tous les economistes devraient rougir. Malheureusement on dit "jamais deux sans trois" et apres les erreurs de calculs de la periode Giscard et ceux de la periode Sarkozy (qui a engagé l'EPR) on entre maintenant dans la periode d'erreur de calcul de Macron. S'il prend le kw/h français pour decider combien il veut d'EPR c'est foutu d'avance. Il y a aura toujours devant nous un ete trop chaud pendant lequel la climatisation marchera à fond en poussant a la surestimation de la consommation nationale.

  4. Pourquoi la contestation du nucleaire s'est elle arretée? Les ingénieurs avaient eu l'oreille de Hollande et de sa premiere epouse Segolene. Le scenario de transition energetique de l'association Negawatt etait presque devenu la doctrine officielle. Les ingenieurs d'Areva engagés dans Global chance avaient l'attention de la ministre. Mais voila Nicolas Hulot a demissionné. Global chance a fermé son dernier cahier en 2016. La fermeture de Fessenheim est sans arret repoussée. Il est a nouveau impossible d'avoir une vue equilibrée basée sur la cooperation entre energies selon les valeurs de "l'homo ecologicus" et non pas sur la concurrence comme va l'emporter demain "homo economicus". 

  5. L'armée seule peut nous venir en aide. EDF est devenue un etat dans l'etat qui nous pousse au fascisme pour pouvoir continuer sa petite affaire tandis que les conditions de la cooperation militaire en Europe nous ont fait entrer dans une conjoncture differente ou il faut surveiller les centrales diminuer le retraitement eviter un accident nucleaire comme a Fukushima.