Nous publions ici une traduction de l'allemand en esperant que ce vocabulaire different de celui qu'on utilise en France et plus precis sur le plan philosophique aidera a sortir de la periode de marasme dans laquelle le mouvement ecologiste est tombé apres la démission de Nicolas Hulot. Partout mes partis verts nationaux sont poussés a des compromis avec des forces nationalistes qui les oblige a traiter du rechauffement climatique pays par pays alors qu'il s'agit d'une nouvelle internationale. Français et allemand ont peut etre une occasion de fusionner.

 

 

 

Comment nous jugera l’histoire ? Une matière a reflexion

 

 

Comment sera jugée notre histoire ? Une matière à réflexion.Jonas Loser 5 janvier 2019.

 

Le bruit du rapport récent sur l’empreinte écologique globale montre que nous les hommes utilisons depuis juillet 2018 plus que nos réserves naturelles comme si notre planète pendant un an se tenait a notre disposition. Nous bafouons les limites de la terre, -chacun d’entre nous le faisant chaque jour.

 

Dans 150 ans au vu de cette situation que penseront les hommes de notre consommation et comment nous jugeront-ils ? Un exercice intellectuel?

 

Une chose est sure : fondamentalement l’opinion sur nous s’avérera plutôt critique. Ces faits ne suffisent pas encore une fois a nous forcer a changer de comportement. Mais peut être pour la première fois le jugement sur le passé sera plutôt mauvais. Ce phénomène est aussi connu comme l’ontologie négative de l’histoire. Par le regard en arrière on est finalement toujours plus malin.

 

Nous avons le sentiment de ne rien pouvoir changer, mais c’est faux.

Néanmoins se tient la question extérieure, que nous vivons sur un grand pied a bien des égards. Nos beaux et élégants habits ont été produits dans des conditions inhumaines, et par nos voyages en avions nous avons pollué l’athmospère de CO² qui ignore la capacité d’absorption de la terre en gaz a effet de serre. D’ailleurs par la production des biens, les ressources finales et pleines de valeurs seront épuisées.

 

Nous abusons de notre environnement naturel en grande largeur, pendant qu’en meme temps l’inégalité sociale globale augmente toujours plus.

 

Comme cela apparaît, ca passe sur nous sans laisser de traces, et ca nous est comme egal. Pourquoi ? Parce que nous avons le sentiment que nous ne sommes pas capables de changer, que nous n’avons pas de forces, et que tout cela s’étend tres loin de notre realite quotidienne. Les experts appellent cela un processus d’alénation.

 

Le consommateur ne reçoit pas de signes. Directs de ce que seront les effets qui suivront ses actes. Les conditions des fabriques de textiles de l’Asie sont tres loins de nous et le CO² est simplement invisible.

 

Malgré tout, par la television, par internet et les journaux nous savons tres exactement en entier les consequences négatives de nos actes auxquelles nous avons donné notre accord et que nous declanchons âr une consommation croissante sans cesse soutenue. Mais nous npus censurons reprimons et nous échappons a la responsabilite. Y aurait il quelques chose a changer ?

 

C‘est seulement par l’ oppression du tiers monde que nous devenus capables de continuer de maintenir notre système de bien être.

 

Considérons les abus depuis notre perspective historique actuelle, posons nous honnêtement la question, pourquoi est-ce que ca ete entrepris dans des conditions inhumaines : ‘Comment pouvait-on à l'époque, l'autoriser seulement?’ Nous discutons de ce que la population savait de ces abus et dysfonctionnements que malgré tout elle n’a simplement pas regardé . Nous pouvons en tout cas aujourd’hui a peine nier qu’ elles ont été les conséquences de notre consommation. Et de fait ca nous rend exactement coupable. Nous nous imposons avec « l’avidité est joyeuse », notre mentalité qu’une grande partie de la population mondiale vit dans des conditions sordides . Etant donné que c’est seulement par l’oppression que notre système de bien être se maintiendra, et des conséquences de la destruction, les générations suivantes souffriront encore longtemps.

 

Une seule chose donne un peut de courage. Malgré sa misère et son endettement, l’humanité jusqu’à aujourd’hui a tenu le coup. Ici et la doit être payé un prix élevé pour les plus faibles, l’histoire de l’humanité est marqué par des atrocités et des catastrophes.

 

Ainsi la surexploitation écologique à l’échelle mondiale et l’exploitation sociale globale seront considérés comme une simple erreur désagréable, mais pas impardonnable car il est bien connu que l’erreur est humaine.

 

Et est-ce que a la fin avec le progrès les conséquences négatives qui en découlent ne sont elles pas le moteur qui actionne le développement humain ? L’effort d’optimisation et de l’amélioration des fautes tient la course de l’humanité. Ainsi par exemple monte actuellement l’espérance de vie , encore mieux que le reste dans toutes les régions de la terre. Et il y a aussi toujours plus de personnes prêtes à suivre l’éco style de vie et avec leur comportement environnemental de se soucier de change les choses spécialement notamment par rapport à l'Alimentation.

 

La motivation pour changer notre comportement apparaît seulement pour être disponible que sous certaines conditions.

 

Les tentatives d’optimisation constante et les « traitements de symptômes » nous tiennent peut etre sur la breche, cependant l’environnement et la justice sociale sont a se sujet peu aidé.

 

Comme exemple : En bout de ligne, est la Diète (le changement de comportement dans l’alimentation) n’est qu'une Goutte d'eau sur une Pierre chaude, aussi longtemps qu’à plusieurs reprises pendant une année nous nous envolerons pour des pays étrangers ou que pour un voyage inutile à l’intérieur de l’Allemagne nous monterons dans un avion. Ainsi en une seule fois, par un vol de Berlin à Madrid on aura répandu 500 kgs de CO² dans l’atmosphère.

 

Via une conversion stricte d’un mangeur de viande sur le style de vie des végétariens, ne sera economisé en moyenne annuelle que 600 kg de CO2 . Les végétaliens d’économiser annuellement au moins 800 kg de CO2 par rapport à une mangeur de viande . Comment reviendrond nous alors de Madrid a Berlin ?

 

Un comportement cohérent ressemble a autre chose et notre environnement attire à nouveau les idees les plus courtes.

 

Donc de nouveau retour a notre question du debut: comment les hommes dans 150 ans jugeront notre comportement et que penseront ils de la consommation? Nous savons quoi faire et , la modification de notre comportement, semble être disponible que sous certaines conditions.

 

On peut supposer que la décision motivée de Manière négative est donc coupable!

Meleze